Archives de la catégorie ‘Conférence’

Orchestrée par M. Pierre Baudelicque, historien local et docteur d’université, la conférence a attiré une trentaine de personnes venue découvrir l’histoire et le parcours d’un personnage mythique qui a marqué la France d’une empreinte indélébile.

Le fondateur du RPF avait une définition de Montesquieu pour présenter les 3 types de régimes existants : La dictature qui se caractérise par la terreur, la Monarchie qui se valorise par son honneur et la démocratie qui est le symbole de la vertu. On entend par Vertu, le fait que les dirigeants n’agissent pas pour eux-mêmes mais dans l’intérêt du peuple. C’est dans ce sens, que De Gaulle souhaite agir avec les Français !

Durant la première partie de la conférence, M. Baudelicque a passé en revue les différents épisodes de la IV ème République, durant la quelle se sont succédés des présidents au pouvoir discutable, mais surtout durant les quels De Gaulle a élaboré sa montée au pouvoir.

Les nombreuses étapes qui ont marqué son existence ont été citées pour cerner ce personnage fondateur de la Vème république, revenu au pouvoir lors de la crise du 13 mai 1958, pendant la guerre d’Algérie .

Article publié sur le site de la ville d’Etaples/mer, signé Stéphane Maillart.

Photos additionnelles: Philippe Floure

_IGP1466 _IGP1478
Publicités

Pierre Baudelicque propose la deuxième partie de la conférence sur Charles de Gaulle, ce 25 mai.

Un rendez-vous incontournable pour les amateurs (et les autres) d’Histoire contemporaine.

Pour tous  publics.

affiche Charles de Gaulle 05 2013                                              

Charles de Gaulle à Maréis…

Publié: 28 avril 2013 dans Conférence

Pierre Baudelicque propose la deuxième partie de la conférence sur Charles de Gaulle, ce 25 mai.

Un rendez-vous incontournable pour les amateurs (et les autres) d’Histoire contemporaine.

Pour tous  publics.

affiche Charles de Gaulle 05 2013                                                 FAITES PASSER L’INFORMATION!

 

 Au revoir Jacques et merci pour ton talent.

Une brochure a été éditée à l’occasion de cette exposition. Elle reprend une trentaine des meilleurs dessins de Jacques. Prix de vente 5 euros. Elle sera disponible lors des animations proposées par Passions Culture. Vous pouvez aussi contacter le 06 61 15 48 11.

 

D’autres échos du ZERO.

Publié: 2 octobre 2012 dans Conférence

Il est des journalistes consciencieux qui peuvent assister aux conférences dans leur intégralité.

Didier Messiaen ( des Echos du Touquet) fait partie de ceux-là. Cela donne un article fidèle et qui donne envie d’aller plus loin.

CONFÉRENCE

Une soirée complète autour du zéro

                                       La conférence sur le chiffre zéro présentée par Daniel Vandembroucq, avait lieu dans le cadre des animations de l’association «Passions Culture».

Il ne faut pas confondre chiffres et nombres ! Le chiffre zéro (de l’italien zero, dérivé de l’arabesifr, d’abord transcrit zefiro en italien) est un symbole marquant une position vide dans l’écriture des nombres en notation positionnelle.

Le nombre zéro est un objet mathématique permettant d’exprimer une absence comme une quantité (nulle) : c’est le nombre d’éléments de l’ensemble vide.
Il est conçu comme le plus petit des entiers naturels. Ses propriétés arithmétiques particulières, en particulier l’impossibilité de la division par zéro, impliquent parfois de traiter son cas à part. Il sépare les nombres réels en positifs et négatifs, tient lieu d’origine pour repérer des points sur la droite réelle. Et, si l’on veut encore compliquer le problème, symboliquement le zéro est l’intervalle de la génération. Il évoque aussi l’objet qui, sans valeur par lui-même, uniquement par sa position, confère à d’autres de la valeur y compris par son pouvoir de multiplication ! Sa première trace indiscutable se trouve dans l’oeuvre du mathématicien-astronome Aryabhata, en 499 après J.-C dans laquelle nous y trouvons explicitement énoncée la notion de position. Donc le zéro, ce n’est pas rien !
Le pari de Daniel Vandembroucq, ancien professeur de mathématique, visiblement encore, malgré la retraite, très didactique, était ambitieux car faire comprendre des notions aussi complexe par l’histoire de cette aventure intellectuelle n’était pas tâche aisée ! Donc il a repris, ce vendredi 21  septembre 2012, sa règle pour attirer notre attention sur les points importants des projections vidéo ! Il a très bien expliqué, dans un langage clair et accessible à tous mais avec la rigueur du mathématicien la ‘saga’ de ce zéro qui a mis plus de 8 siècle pour s’imposer alors qu’il simplifiait révolutionnairement les méthodes de calculs ! Il nous a également fait faire des exercices de calcul tels qu’ils étaient pratiqués quand ce chiffre n’existait pas sur abaques (le principe commun est de constituer des colonnes dans lesquelles on place de petits cailloux, calculus en latin, d’où le mot « calcul ») ou des jetons ; chacune est associée à une puissance de dix : le nombre de jetons dans la colonne de droite indique le chiffre des unités, dans la colonne suivante le chiffre des dizaines, etc. Les bouliers sont aussi des abaques dont les colonnes sont remplacées par des tiges le long desquelles on fait descendre les jetons) et ce n’était pas une mince affaire ! Après nous avoir livré ses sources bibliographiques, il a expliqué ce qu’était lire, écrire, compter ; le langage usuel et le langage mathématique, les différents types de numération de l’histoire ; les chiffres romains et le système décimal ; la numération indienne, mère du système moderne ; l’influence arabe et le rôle de Mohamed Al Khwarizmi ; l’action de Gerbert d’Aurillac (alias le pape Sylvestre II) pur lequel il voue une grande admiration ; la querelle des abacistes (utilisant l’abaque) et des Algoristes (qui pratiquaient l’Art du calcul, arithmétique avec les chiffres arabes) ; l’action de Léonard Fibonacci (qui introduit le système de notation indo-arabe en Europe) et enfin, conclure par une constatation universaliste : les progrès essentiels de l’humanité sont la somme des talents des peuples !
Il faut à nouveau remercier l’association ‘Passions Culture’, présidée par Philippe Floure, pour son magnifique ‘travail culturel de fond’ car il permet à tous, sans être prétentieux et assommant, d’accéder à la culture en prenant en compte que personne ne peut s’en passer… et que la seule limite qu’elle connaisse, c’est notre volonté ! Prochains rendez-vous : le mardi 16 octobre 2012, salle de la corderie pour la pièce ‘Palabres et Bigoudis’ par la troupe du Pont Rose et le 20 octobre 2012, au centre social CAF du Bd Lefèvre pour ‘Petits Pas’, spectacle jeune public de 18 mois à 5 ans, pour prouver que la ‘valeur n’attend pas le nombre des années’ !

Didier MESSIAEN

Contrairement à ce qui peut paraître aujourd’hui, le 0 n’est pas un concept facile.

Lors de sa conférence fouillée et très documentée, Daniel Vandembroucq a proposé à son auditoire l’historique du chiffre 0.

Le 0 comme nombre fut introduit par les mathématiciens indiens. E n particulier BRAHMAGUPTA en 628. En 820, AL-KHWARIZMI publie un livre dans le monde Arabe qui présente les chiffres indiens et donc le 0. A cette époque, le monde occidental utilisait les chiffres romains. Les marchands imposèrent le 0 et le système décimal car il facilitait grandement les calculs.

Les chiffres arabo-indiens furent adoptés au début du 13ème siècle grâce à FIBONACCI qui conclut que le système indien était le meilleur.

En France, ce fut la Révolution de 1789 qui imposa le système décimal.

Un remerciement très appuyé pour Daniel qui a consacré de nombreuses heures à la mise en place de cette conférence. Les échanges qui ont conclu cette soirée montrèrent tout l’intérêt porté au travail de notre intervenant. Raconter les mathématiques de cette manière! … Un vrai plaisir, une réelle passion.

 

 

5,4,3,2,1…0

Publié: 18 septembre 2012 dans Conférence

Un rendez-vous très attendu !

La conférence sur le chiffre 0 donnée par Daniel Vandembroucq.

VENDREDI 21 SEPTEMBRE 2012, 20 h, salle de l’abbé Delattre à Etaples.

Entrée gratuite

Vous saurez tout (ou presque) sur l’extraordinaire aventure du chiffre 0..

A  ne pas manquer !

Un week-end plein de découvertes…

Publié: 4 septembre 2012 dans Conférence

Le samedi 15 et le dimanche 16 septembre seront l’occasion de faire connaître notre engagement pour une culture diversifiée, ouverte à tous.

Samedi 15, de 10 h à 18 h; POEMES EN EXPOSITION, salle Delattre.

Thérèse Renaux exposera de nombreuses oeuvres personnelles. Au cours de la journée, des poèmes seront lus ou récités.

Cette initiative mérite nos plus vifs encouragements. Les animations autour de la poésie ne sont pas nombreuses…

Thérèse animera à partir du 3 octobre, un atelier destiné aux élèves du primaire. Renseignements au 07 87 15 48 11

SAMEDI 15 (17 h), DIMANCHE 16 (10 h)

A LA DECOUVERTE DE LA CITE DES

PECHEURS

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine.

Etaples historique et maritime racontée au travers de ses rues et monuments. Parcours de 2 heures.

Bernard Capet, Pierre Baudelicque, Gervais Perrault seront vos guides d’un jour.

Rendez-vous au Musée Quentovic.  Gratuit

Renseignements: 06 61 15 48 11.
.

Avec sa verve habituelle, Pierre Baudelicque, Docteur de l’Université a tenu en haleine son auditoire. Plus de 60 personnes s’étaient rassemblées dans la salle de l’abbé Delattre.

Notre historien régional a brossé avec méthode et lyrisme la vie du général de Gaulle de sa naissance à 1946.

Documents  visuels, anecdoctes, se sont succédés pendant  2 heures pour faire revivre ce personnage  de notre histoire hors du commun.

Pour la suite de  la fresque consacrée à Charles de Gaulle, il faudra attendre 2013…